cover
25 Sep

Le Directeur de Casting vs. le Digital ?

Beaucoup de métiers subissent des changements à cause ou grâce au digital. Découvrez comment le métier de directeur de casting a évolué.

De nos jours les chauffeurs de taxi doivent composer avec Uber et les docteurs s’enregistrer sur Doctolib pour avoir plus de visibilité. Les directeurs de casting aussi doivent sillonner la toile afin de dénicher la prochaine étoile montante.

« Seriez-vous disponible pour un casting ? »

Nombreuses sont les anecdotes d’artistes, qui ont eu le privilège de répondre à cette question : « Seriez-vous disponible pour un casting ? » via la méthode ancestrale du casting sauvage. L’histoire de Romain Duris est sans doute la plus connue pour son paradoxe. A l’époque, le jeune homme étudiant en arts appliqués est un fumeur de chanvre, coiffé en rastafari. Des codes à mille lieux des Césars et des Molières. Cela n’empêchera pas Romain Duris de se faire remarquer à la sortie de l’école par le directeur de casting de Cédric Klapisch.

Le directeur de casting distribue des cartes de visite en permanence. La rue a toujours été son terrain de chasse car c’est là que les profils les plus atypiques peuvent être repérés. Mais le digital a remis en question une partie de ce mode de fonctionnement, ce qui a amené le directeur de casting à changer de technique.

La plupart sont présents sur la toile

Certes, quelques irréductibles travaillent encore à « l’ancienne » avec des appels aux candidatures pour des télé-crochets par exemple. Meriem Amari, directrice de casting pour « Plus belle la Vie », écume les scènes ouvertes et les théâtres parisiens à la recherche d’acteurs amateurs. Elle précise que le terme “amateur“ ne remet pas en question le talent, mais simplement le fait qu’ils ne vivent pas encore de ce métier. Mais même ceux-là ne travaillent désormais plus uniquement avec des classeurs tout blanc ou tout noir. Ils ont tout sur leur ordinateur, voir même juste leur smartphone.

Le directeur de casting épluche des sites tels que KastingKafé, qui permettent de référencer au sein d’une même plateforme des profils disponibles. Ils vont pouvoir y découvrir chaque talent à travers un descriptif et une série de photos. Des bandes-démo nous permettent également de mieux comprendre l’univers de l’artiste. Le travail en devient presque mâché pour eux.

En parallèle de ces plateformes de référencement d’artistes, les réseaux sociaux jouent un rôle central dans la découverte de ces pépites. Ainsi, de jeunes artistes peintres vendent directement leurs œuvres sur Instagram. L’avantage ? Eviter les commissions empochées par les galeries, allant de 30 à 50% parfois .

Quelques chiffres…

Selon le rapport Hiscox 2019 sur le marché de l’art en ligne ci- dessous, 34% de l’ensemble des répondants (et 43% des répondants de moins de 35 ans) ont indiqué que les réseaux sociaux influençaient leur processus décisionnel en matière d’achat d’œuvres d’art, contre 32% en 2018 et 29% en 2017. Une opportunité non-négligeable, preuve sans équivoque de la puissance des médias sociaux aujourd’hui.

Graphique Rapport Hiscox 2019 Sur le marché de l'art en ligne.

Sur Instagram, on découvre qu’un visage humain est 38% plus « liké » qu’un post basique de paysage. C’est une des raisons qui pousse les influenceurs à constamment soigner leur image sur les réseaux en faisant des selfies. Les mannequins / bloggeurs se rendent « Instagrammable » afin d’attirer toujours plus de sponsors, et de se faire remarquer par des éventuels directeurs de casting.

C’est aussi grâce aux Youtubers que les métiers autour du casting changent. En effet, cette nouvelle typologie de célébrités a su créer autour d’elle un vrai buzz. N’importe qui peut se filmer chez soi, abordant de manière décalée des sujets de la vie quotidienne, avec le minimum de production possible.

Ils ont ouvert la voie à toute une génération qui souhaitait sortir de l’anonymat. Désormais, ils ont l’opportunité de décrocher le prochain rôle au sein d’émissions télévisées, télé-réalité, sitcom et même au cinéma. Internet a permis à n’importe qui d’avoir sa chance.

Le directeur de casting 2.0

Finalement, le rôle du directeur de casting ne change pas radicalement. Il opère toujours dans l’ombre. Il est d’ailleurs très difficile de savoir combien ils sont, en France ou en Belgique. Ils sont mystérieux, avec un objectif bien déterminé : mettre en lumière ce qu’ils considèrent comme les meilleurs talents au sein d’une œuvre.

Il est pourtant indéniable que ces professionnels doivent dorénavant composer avec internet. Un outil qui regroupe la simplicité d’utilisation, multitude de choix et des plateformes permettant d’ores et déjà de connaître un peu plus son interlocuteur. De plus, avec la démocratisation de l’approche, tout le monde est capable de se mettre facilement en scène. La toile devient incontournable pour l’ensemble des directeurs de casting.

On découvre qu’aujourd’hui, de nombreux artistes (acteurs/musiciens) ont d’abord été célèbres sur Internet, avant d’exploser sur d’autres plateformes. Au final, les directeurs de casting trouvent de nouvelles façons de faire à ce qu’ils ont toujours fait : aider à propulser les talents.

Retour