cover
04 Dec

Les métiers de l’ombre : la figuration au cinéma

Être figurant, c’est un métier à part entière, une présence invisible mais indispensable. Découvrez l’envers du décor du cinéma.

Faire de la figuration, c’est s’immiscer intimement dans le monde du cinéma sans avoir son nom au générique. C’est rentrer par la petite porte. Pour certains, c’est l’occasion de côtoyer les acteurs, les « vrais ». Participer à un tournage et se rendre compte des difficultés liées à la réalisation d’un film. C’est attendre, attendre, attendre et encore attendre pour mieux recommencer.

« Fondez-vous dans la masse »

Les figurants sont nécessaires partout : dans un film, une série télé, une émission, un clip vidéo, une publicité. Au même titre que le choix du décor participe de l’ambiance d’un film, les figurants apportent souvent une crédibilité indispensable. Difficile d’imaginer des acteurs se promener dans des rues vides. Entrer dans des magasins sans clients ou danser seuls en boite de nuit, étrange non ? Leur rôle principal sera de peupler l’arrière-plan, manger, boire ou marcher. En quelques mots être figurant : c’est combler le vide.

Un tournage Made in France

Mai 2016, une foule investit le centre ville de Dunkerque. La raison ? Christopher Nolan pose ses valises pour le tournage de son célèbre film historique « Dunkerque ». Cette superproduction hollywoodienne a mobilisé, pas moins de 450 techniciens, et plus de 2 000 figurants.

La ville et l’office du tourisme ont pu profiter de cette médiatisation avec des retombées économiques entre 5 et 7 millions d’euros pour l’économie Dunkerquoise.

Un film étranger, tourné en France, grâce au crédit d’impôt international. Mis en place au 1er janvier 2016 par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), ce crédit a permis à la France d’accueillir 36 tournages cette même année.

figurants sur le tournage du film Dunkerque
Tournage  » Dunkerque  » ©BestImage

Parmi tous ces figurants, le visage de Mathias Novais Luque, étudiant en médecine à Lille va sortir du lot. On le verra régulièrement apparaître dans des bandes-annonces, des photos promotionnelles et sur des posters du film.

Mathias Novais Luque figurants pour le film Dunkerque de Christopher Nolan
Mathias Novais Luque./© Warner Bros./ DR

Mais le plus marquant pour lui sera de se voir à la Une du célèbre magazine Time.

Couverture du magazine Time avec à la Une Mathias Novais Luque figurant du film de Christopher Nolan, Dunkerque

« On va être les stars du film pendant quelques jours, s’amuse Julien, un autre figurant soldat. On va avoir notre moment de gloire et après ça passera… »

Un travail pas comme les autres

En plus de se faire une petite notoriété, être figurant est un moyen original de gagner de l’argent. Mais attention, ne vous attendez pas à une somme élevée sous prétexte que vous êtes dans le monde du cinéma. Au contraire.

Manu, 41 ans, est un professionnel de la figuration. En 2017, il se confie auprès de RTL Info et témoigne de son statut de figurant. Très remonté, il réclame un meilleur statut: « Ras la casquette! Je suis artiste, figurant, silhouette et petit rôle. Il y a de gros soucis dans notre monde », a-t-il dit « Pourquoi la figuration est-elle considérée comme un travail artistique en France et pas chez nous? ».

Le figurant signe un contrat pour ses prestations. La plupart du temps, la figuration n’est pas considérée comme un travail artistique à part entière, ouvrant le droit au statut d’artiste ou au chômage en Belgique.

Le prestataire est alors payé sous le régime du RPI : le régime des petites indemnités. Ce défraiement versé à l’artiste n’est pas un salaire. Il n’y a sur ce montant ni prélèvement fiscal ni cotisations sociales. En clair, le RPI n’entre pas dans le calcul du chômage et ne peut être cumulé avec un contrat de travail ou une indemnité.

A la portée de tous, la figuration permet de vivre des instants hors du commun.

Si vous n’allez pas faire fortune grâce à la figuration, l’avantage est que cette fonction ne nécessite aucun talent spécial, aucune qualification ni diplôme. De plus, les annonces de casting pour figurants sont souvent accessibles à tous, sans distinction de race, sexe, âge ou physique. Parfois, certains critères de sélection varient d’un film à l’autre, pour les besoins de l’histoire. Un métier à la portée de tous et c’est bien là l’un de ses avantages principaux.

Mais avant de vivre son moment de gloire, il faudra faire preuve de patience. Être figurant c’est aussi se lever tôt le matin et terminer tard le soir. Ne pas compter ses heures sur le tournage. Refaire une scène encore et encore jusqu’à la bonne pour au final…être coupé au montage !

Ensuite, le rêve ultime pour bon nombre de figurants, c’est d’obtenir un vrai rôle au cinéma ou de passer derrière la caméra. Vous ne le saviez peut être pas, mais avant de devenir l’un des réalisateurs marquants de son époque, Quentin Tarantino s’est aussi retrouvé figurant en 1988. Dans un épisode des Craquantes une sitcom culte des année 80, il joue le rôle d’un sosie d’Elvis.

Quentin Tarantino, figurant en Elvis Presley dans un épisode d'une sitcom culte des année 80.
Crédit photo AlloCiné rubrique Diaporama cinéma / © Capture d’écran

Cette même année, il signait son premier contrat pour son premier film « Reservoir Dogs », et quelques années plus tard « Pulp Fiction ». La suite, tout le monde la connait.

Alors qui sait, peut être que la figuration, c’est aussi être au bon endroit, au bon moment…

Si vous voulez tenter l’expérience de la figuration, inscrivez-vous sur KastingKafé et tentez votre chance ! On vous donne même quelques conseils pour réussir tous vos castings.

Retour